Shopify c’est bien, WordPress c’est mieux !

Commençons par définir ce qu’est un CMS.

WordPress est un CMS, c’est l’acronyme de Content management system, soit, en français, « Système de gestion de contenu ». Il s’agit d’un programme informatique utilisant une base de données et permettant de gérer de A à Z l’apparence et le contenu d’un site web.

Aujourd’hui dans le monde du Web il en existe plusieurs et ceux qui reviennent le plus souvent à vos oreilles sont WordPress , Prestashop et Shopify. Mais lequel choisir ? Pas de panique ! Nous allons répondre à votre question.

Dans la famille e-Commerce je veux…

WooCommerce

Il s’agit d’une extension de WordPress, qui propulse la grande majorité des sites web du monde (y compris celui-ci).

Pour faire fonctionner WooCommerce, vous avez besoin d’un hébergeur web ensuite d’installer le CMS et le plugin WooCommerce vous-même. La plupart du temps votre hébergeur vous offre cette prestation (OVH le fait par exemple).

Shopify

Shopify est un logiciel de création de site en mode SAAS, c’est-à-dire un service Web qui a été pensé pour le grand public afin de vous simplifier beaucoup de choses. Notamment la création d’une boutique en ligne.

Prestashop

C’est un CMS, qui n’a pas que des avantages. Nous allons voir pourquoi en détail, il vous sera nécessaire de vous entourer d’un spécialiste pour être sûr de ne pas faire échouer votre projet.

Tableau comparatif – Prestashop, Shopify, WooCommerce

Je vous proposes ce tableau comparatif qui présente les grandes lignes de chacun de ces outils.

 
Nombre d’utilisateurs >300 000 >150 000 >900 000
Prise en main / Facilité d’installation Compliqué Très Facile Accessible
Création d’un Blog Présent, mais complexe et limité Présent, mais limité Présent et très complet
Aide Support /  Communauté Assistance payante ~399 euros pour 6 heures Support tchat, e-mail et téléphone disponible mais en anglais Communauté très active ce qui facilite la recherche de réponses
Méthodes de Paiement  Addons disponibles sur Prestashop Une selection de méthode de paiement proposé par Shopify Une multitude de plugins disponibles
Espace de stockage En fonction de votre hébergement Illimité En fonction de votre hébergement
Commissions sur les ventes Aucune de 0.5% à 2% Aucune
Version mobile (responsive web design) Selon le thème choisi Tous les thèmes sont responsive Selon le thème choisi
Nombre de thèmes disponibles +2500 +150 +6000
Budget à Prévoir Prestashop est gratuit mais les modules sont payant et souvent très cher Un plan basic: 29$/mois
Shopify: 79$/mois
Un plan avancé: 299$/mois
WordPress est gratuit il propose une gamme énorme de plugins (Gratuit, Freemium ou Premium)

Conclusion, lequel choisir pour la création de votre site ?

Dans ces conditions comment faire un choix ? Le choix que vous allez faire, dépendra de l’équipe qui sera en charge de votre projet et également de votre budget, il y a des développeurs sous PrestashopWordPress, Shopify etc. Mais ce qu’il faut retenir c’est que chacun de ses outils vous permettras d’obtenir le résultat que vous voulez, c’est-à-dire un site qui répond à vos besoins et qui est performant !

Pourquoi créer un site internet.

Le web en quelques chiffres.

Avant de répondre à la question pourquoi créer un site internet ? je vais vous présenter quelques chiffres en France.

L’usage d’Internet en France (janvier 2018)  c’est :

  • 88% des Français ont accès à Internet (57,29 millions de personnes, +0,9% entre janvier 2017 et janvier 2018).
  • 58% des Français sont des utilisateurs actifs de réseaux sociaux (38 millions de personnes, +6% entre janvier 2017 et janvier 2018).
  • 93% des Français ont un mobile, 71% un smartphone, 81% un ordinateur, 41% une tablette.
  • En moyenne, on passe 4h48 par jour sur Internet et 1h22 sur les réseaux sociaux.
  • 41% des Français estiment que les nouvelles technologies présentent plus d’opportunités que de risques.
  • 64% préfèrent réaliser leurs tâches numériquement quand c’est possible.
  • 91% pensent que la sécurité et la protection des données sont très importantes.
  • 42% suppriment les cookies du navigateur pour protéger leur vie privée.
  • 36% utilisent un outil d’ad blocking pour stopper l’affichage des publicités.

Ces chiffres représentent seulement la France je vous laisse donc imaginer dans le monde !

source.

Définir SES besoinS.

Il existe en effet différents types de sites internet. C’est par conséquent en fonction de votre besoin, c’est-à-dire votre secteur d’activité, que vous allez choisir lequel vous correspond le mieux :

  • Vitrines.
  • E-commerce.
  • Institutionnels.
  • Les outils web (avec les intranets, extranets, Ged, RSE …).
  • Les blogs.

Le coût de la création d’un site internet dépendra de son type. Pourquoi me demanderiez-vous ? Car la charge de travail n’est pas la même pour chacun de ces sites internet. En effet plus un développeur passe de temps sur votre site internet, plus le coût sera élevé. Par conséquent je vous recommande de bien définir vos besoins avant de vous lancer dans la création d’un site internet.

je veux créer un site internet, comment faire ?

Il existe plusieurs solutions pour la création d’un site internet :

  • Vous pouvez vous rendre dans une agence web afin de consulter un spécialiste qui vous proposera des solutions adaptés à vos besoins.
  • Utiliser une plateforme tel que Wix, Shopify etc.
  • Ou bien faire appel à un freelance.

Donc parmi ces choix lesquels choisir. Cela dépendra de votre budget.

Le prix d’une voiture n’est pas le même en concession, au garage du coin, ou bien chez un particulier… Il existe plusieurs manières de créer un site internet, j’en parle brièvement dans cet article donc si vous voulez plus d’informations n’hésitez pas à cliquer ici.

Combien coûte un site internet.

Combien coûte la création d’un site web ?

Si vous vous demandez combien coûte la création d’un site Web, la réponse est : « ça dépend ». Les sites Web ne sont pas tous identiques: il existe des sites vitrines comprenant quelques pages, des sites dynamiques, des plates-formes de commerce électronique, des pages Web uniques ou des pages de destination, ainsi que d’autres formats de « conteneur ». Chaque site Web répond à des besoins différents et nécessite donc une quantité de travail différente.

La première idée, en général, repose sur les coûts techniques, nous le répéterons souvent, qu’un site a des coûts techniques, des coûts de réalisation, des coûts stratégiques. Lorsqu’une entreprise demande combien coûte un site Web à différents fournisseurs, elle trouve des réponses et des solutions souvent distantes, souvent contrastées, il est donc conseillé de clarifier la réalisation du site en général, de comprendre qu’il peut exister de nombreuses solutions techniques et, non moins important , qu’un site doit être la conséquence d’une planification stratégique reconnue.

Avant de demander le prix d’un site, clarifiez vos idées !

Concevoir un site aujourd’hui n’est pas qu’une question de code. Le site Web est un outil de communication et de marketing. Pour qu’il produise un résultat, il doit répondre à un objectif spécifique. Pensez concrètement à un objectif, par exemple faire connaître votre entreprise locale ou atteindre des clients potentiels. Le site Web que vous allez commander sera votre bras droit pour la promotion en ligne. Le type de marché sur lequel vous serez positionné aura des répercussions sur les coûts à supporter. Par exemple, dans un secteur très encombré, il sera plus difficile de gagner votre part de visibilité et il sera donc utile d’investir davantage dans des stratégies marketing générant du trafic vers vos pages Web. Il n’y a rien de plus inutile qu’un site parqué sur le net qui ne génère pas de revenus.

Le coût d’un site web selon vos besoins

Si vous souhaitez ouvrir un petit site web où vous pouvez présenter brièvement les services offerts par votre entreprise et que vous n’avez pas de besoins particuliers, créez simplement un site statique de 5 pages. Si vous souhaitez pouvoir modifier librement le contenu de votre site, vous aurez besoin d’un site dynamique vous permettant de mettre à jour le site via un panneau de gestion: dans ce cas, le travail est plus complexe. Si vous souhaitez vendre des produits en ligne, vous avez besoin d’un e-commerce, d’un véritable « magasin virtuel » que vous pouvez gérer vous-même à tout moment. Le prix de votre site Web changera également en fonction de caractéristiques techniques spécifiques: par exemple, si vous souhaitez le rendre visible à partir de téléphones mobiles, vous devez créer une présentation ad hoc pour rendre votre site réactif, ce qui nécessite un travail supplémentaire.

Budget de création : des frais variés

Chaque site a besoin d’un domaine et d’un service d’hébergement, l’espace connecté à votre adresse qui hébergera les pages Web avec tout leur contenu. Considérez cela comme une sorte de loyer! Dans ce cas également, il existe d’énormes différences de prix qui dépendent du type de projet Web. Pour vous donner une idée, un service d’hébergement partagé (un serveur hébergeant des sites appartenant à différents propriétaires) vous coûtera en moyenne 50 € par an et plus. Naturellement, l’espace dont vous disposerez et les caractéristiques du serveur feront la différence en payant 600 € par mois pour les solutions les plus performantes (serveurs dédiés à usage exclusif). N’essayez pas d’économiser sur cet élément de dépense, vous risqueriez de compromettre la stabilité et l’efficacité de l’ensemble du projet Web. Pour cette raison, il est bon de confier le choix d’achat du service d’hébergement à ceux qui prendront soin du site.

Google (partie 1) : la pertinence.

Quelques rappels.

Le référencement est un art, dans le sens où les algorithmes sont inconnus et change sans cesse et c’est un jeu car on doit être meilleur que nos concurrents, et toujours être à jour !

Quand on parle de SEO, on va optimiser au maximum nos pages internet pour que Google puisse les indexer et les placer au top des recherches, pour cela on va s’intéresser à l’architecture du site (optimisation technique) et le contenu rédactionnel (optimisation sémantique).

Optimisation technique.

Quelques questions que l’on se pose par rapport aux mots-clés dans une page :  à quels endroits ? dans quels formats ?

Commençons par répondre à la première question :

  • Le nom de domaine, adresse de la page (URL).
  • Titre de la page (dans la balise title on doit retrouver le mot-clé principal, on va éviter de mettre accueil.
  • Nos titres de paragraphe (<h1>, <h2> etc. Il faut 1 seul <h1> par page et on peut mettre plusieurs <h2>, c’est ici qu’on va mettre nos mots-clés principale et secondaire)
  • Description des images (attribut alt de la balise <img />, on met nos mots-clés avec une belle description de l’image)
  • Le contenu du texte. Dans la balise <p> on va mettre nos mots-clés. Le mot-clé principal doit être en gras contrairement aux mots-clés secondaire.
  • Le temps de chargement est important (optimiser les images)
  • Ancienneté du site.
  • Les Google webmaster tools (fichier site map XML etc..)

Astuce : Google éjecte de l’index  les pages sur-optimisé.

Optimisation sémantique.

Concrètement nous allons parler du texte, si le contenu ne plaît pas votre taux de rebond sera élevé et donc vous allez perdre des places.

Donc ce contenu doit être en rapport avec votre sujet, écrivez pour vos visiteurs ! utilisez vos mots-clés avec le champ lexical associé, soyez pertinent et créatif. Votre contenu doit être ergonomique ! Adaptez la page à votre cible (enfant, adulte, maman, hommes, femmes) et soyez responsive (mobile, tablette, laptop).

Le contenu doit être unique, et pas dupliqué ! Ce qu’on appelle le duplicate content (contenu dupliqué), un contenu similaire peut être pénalisé. Soyez unique dans vos présentations, vos textes.

La balise méta-description de votre page doit être elle aussi unique. C’est une balise qui résume votre page aux visiteurs, cette balise est très peu utilisée par les moteurs pour le référencement, mais elle sert à faire venir les bons visiteurs sur votre page.

Cette balise correspond plutôt à un contenu destinée au marketing pour donner l’information, elle n’est donc pas destinée au référencement, mais elle reste importante et doit être unique pour chaque page web. Lors de la rédaction de celle-ci Google préconise de ne pas dépasser 156 caractères espaces compris.

En résumé la pertinence c’est le contenant et le contenu de vos pages web, êtes-vous la meilleure réponse?

Google (partie 2) : La notoriété.

Introduction

L’un des deux éléments prit en compte par le positionnement d’une page Google est la notoriété.

Lorsque vous faites une requête sur Google, celui-ci va préconiser en réponse une page qui est connue et reconnu par rapport au page concurrente.

On mesure la notoriété d’une page par rapport aux liens entrant (backlink) sur votre site.

Google regarde aussi qui fait un lien vers votre site, ils doivent être reconnus aussi, on parle alors de Netlinking.

Comment obtenir des liens.

    •  Allez en rechercher soi-même, poster des liens à différents endroits tel que des annuaires de site. Faire du SpamCo, c’est le fait d’allez dans des forums, blog et poster son lien mais en y ajoutant du contenu. Rendez-vous sur des blogs pour poster vos liens, mais en y ajoutant du contenu ne faite pas du spamming etc.
    • Échanger des liens, il suffit de contacter des sites et proposer un échange de liens dans un article. Le guest blogging, proposez un article à un site qui a besoin de contenu qui pointe vers votre site.
    • Acheter des liens . Attention c’est officiellement interdit par Google, mais il y a des annuaires pro payant en fonction de votre secteur d’activité. Acheter des articles sponsorisés en contactant un blogueur. Mais attention à ne pas en abuser sinon vous risquez d’être pénalisé, voir même éjecté de l’indexation google (cf. Interflora en Angleterre)

où obtenir des liens.

    • Le premier endroit c’est les sites généralistes tel que les annuaires. Prenez des annuaires connus et reconnus par votre métier. Les forums, en participant à des discussions.
    • Allez dans des sites en rapport avec votre métier, annuaires professionnels par exemple, des forums privés ou professionnels, ou des sites du même secteur d’activité vous pouvez demander des échanges de liens.
    • Les réseaux sociaux, si beaucoup de gens parlent de vous, par exemple un Tweet, un partage sur Facebook, etc. En plus de notoriété vous gagnerez en crédibilité.

le page rank qu’est ce que c’est.

C’est une note donnée par Google page par page entre 0-10, le principe c’est lorsqu’un site pointe un lien vers vous = un vote.

Page par page une note est donnée, on parle alors de Page Rank, celle-ci prend en compte les liens entrant et les liens sortants.

Si vous avez 10 liens entrant contre 100 liens sortants dans votre page web ce n’est pas intéressant. Prenons l’exemple d’une star avec un compte Instagram qui possède 1M de follower et seulement 100 follow, elle dispose d’une grande notoriété.

un lien de bonne qualité.

C’est un lien qui pointe sur votre page avec du contenu en rapport avec le vôtre. Si vous utilisez des ancres sur votre site, une belle ancre doit être en rapport avec le contenu sur lequel pointe votre ancre.

Le positionnement du backlink est important, il ne doit pas être dans le footer, sur une liste de liens ou bien sur toutes les pages, car cela n’a aucune valeur.

Par contre un lien dans un article, dans un texte ou dans le même univers sémantique c’est très bien !